Conseil départemental de la Haute-Vienne

Au Conseil Départemental de la haute-Vienne, une exposition " le tour de Dubouillon" est installée depuis le 3 octobre jusqu'au 28 octobre 

Un grand nez, une grande bouche, une houppette au sommet du crâne pour les messieurs, des
rondeurs bien placées et des noeuds papillons sur les cheveux des femmes, tels sont les traits
arrondis très reconnaissables des dessins de Dubouillon. Alain Bouillon, de son vrai nom, est né le
30 octobre 1943 à Lyon. Très tôt, devenant artiste, il rajoutera une particule à son nom qui collera
parfaitement à sa griffe humoristique et en fera le dessinateur le plus connu de Lyon. Mais la
carrière de Dubouillon a commencé très tôt, à Paris, chez les plus grands: en 1965, âgé de 22 ans, il
publie son premier dessin dans Paris Match. Séduit par son style, le fameux hebdomadaire le publie
pendant un an. Les "gribouillons" de Dubouillon séduiront aussi le magazine Lui, Le Nouveau
Candide, Adam et bien d'autres hebdomadaires de la capitale. Son coup de crayon donnant à ses
personnages des expressions universelles lui permettra d'être publié à l'étranger : à Mayfair en
Angleterre où il confie sa production à l'agence Camera. Ses caricatures et son traitement de
l'actualité franchiront aussi le Rhin où ses dessins paraissent chez Stern, en Allemagne.
Toujours à Paris en 1967, il entre aux Editions Dargaud dans l'équipe du journal Tintin, où il occupe
pendant deux ans la deuxième de couverture avec le dessinateur Reiser qui lui écrit des scénarios
pour son personnage phare de l'époque: Gazoual. Toujours avec Reiser s'occupant des scénarios, il
va au magazine Record créer un autre personnage avec son ami dessinateur Auguste, Tortax, une
tortue volante jouant la justicière dans des histoires n'ayant rien à envier aux comics américains.
Mais Dubouillon n'a pas construit toute sa carrière seulement avec la bande dessinée, qu'il juge trop
contraignante. Après cette première période, Dubouillon va exceler avec le dessin d'actualité. Il se
met à croquer les hommes politiques et l'actualité chaude dès les années 70, période mouvementée
durant laquelle il s'installe en Ardèche, se marie et fonde une famille avec trois enfants. De retour à
Lyon, il devient le dessinateur attitré du quotidien Le Progrès, où il commente l'actualité de ses
traits caustiques et satiriques. Le journal lui réserve même une colonne entière dans Le Progrès
Dimanche où il résume l'actualité de la semaine. Dubouillon est aussi pendant 35 ans le dessinateur
attitré de Lyon Poche, un hebdo culturel de Lyon.
Dubouillon a aussi collaboré avec Canal+ et signé une série de dessins animés de 100 épisodes de
15 secondes sur les JO de Barcelone au début des années 90, sans compter ses albums annuels
formant une rétrospective de l'actualité et plusieurs albums consacrés aux mondiaux de football.

conseil depart dubouillon 1

 

conseil depart dubouillon 2