La syrie, tous complices...

Les caricatures d'Ali Hamra extraites de son livre, sont classées par thème, de la Révolution à l'intervention de la Russie, de l'Iran, d'Obama, la formation de Daesh... en passant par la vie entre le régime et Daesh, la Liberté, la négociation, l'immigration.

Elles ont été dessinées tout au long du conflit syrien, c'est à dire de mars 2011 à février 2017, date d'édition de son ouvrage. Les dates indiquées sont celles des dessins et non des événements concernés.

Le conflit étant toujours en cours à ce jour, Ali continue à caricaturer cette situation pour témoigner et garder une trace mémorielle de ce drame.

expo ali-

Quelques lignes de bio:

Caricaturiste syrien...
Dessinateur de presse depuis 1998.
Journaliste en secteur économique depuis 1999.
Après une formation de journaliste à l'Université de Damas en Syrie, Ali Hamra a occupé différents postes dans des médias syriens.

Dès le début, il allie son amour pour la caricature à sa profession.
Journaliste et caricaturiste au journal Tichreen – Damas
Reporter TV – Chanel Dubaï – Damas
Caricaturiste et animation à la télévision syrienne.

A partir de 2006, responsable des pages économiques du journal Al Watan en parallèle avec son travail comme caricaturiste dans le journal gouvernemental Althawra en Syrie.
Chef du département économique au quotidien Al Watan en Syrie.
Directeur éditeur de l'hebdomadaire économique Al Equitissadya en Syrie.

En 2012, il quitte la Syrie pour le Liban puis l'Egypte.
Il est dessinateur à la télévision Orient à Dubaï et sur le site Orient.net.

En 2014, il s'installe en France.
En 2015, il découvre le Salon International de la Caricature, du Dessin de Presse et d'Humour de Saint-Just-le-Martel et le salon « Papiers d'Actu » au Poinçonnet dans l'Indre.
Expositions de caricatures en Norvège.
En 2016, exposition à l'Ecole Estienne à Paris, à la foire de Colmar, à Saint-Just-le-Martel et au Poinçonnet.

En 2017, exposition à 1001 Couleurs Limoges « Des Limougeauds célèbres » du 2 au 6 mai. Exposition « Caricatures Syriens en exil » en juin aux Pays-Bas