Rassemblement au Centre international de la caricature à Saint-Just-le-Martel

Hommage à Charlie Hebdo 3


Plantation dun arbre de la liberté

Hommage à Charlie Hebdo 2Hommage à Charlie Hebdo 1Hommage à Charlie Hebdo 1
 

La petite commune de Saint-Just-Le-Martel (Haute-Vienne), siège du Centre international de la caricature et site d'un festival annuel dont Cabu, Wolinski, Tignous étaient des habitués, a rassemblé samedi pour un hommage plus de 500 personnes, l'équivalent de 20% de la population. "Ici est un lieu particulier où depuis 33 ans des dessinateurs et caricaturistes du monde entier se rassemblent", a déclaré Gérard Vandenbroucke", président PS de la Région Limousin et fondateur du salon, qui se tient fin septembre. "La France a perdu des journalistes de talent, à Saint-Just nous avons perdu des êtres de chair et de sang, des amis de coeur et d'intelligence". Cabu, Wolinski, Tignous, Honoré, Charb, étaient pour certains des habitués du Festival International de la Caricature, du Dessin de Presse et d'Humour, qui draine chaque automne plusieurs milliers de personnes. Sous la pluie, sur des fils tendus et offerts au vent, des dessins avaient été accrochés samedi. Exposées aussi, des affiches d'éditions du salon, signées Wolinski ou encore Tignous. Après une minute de silence, panneaux "Je suis Charlie" brandis vers le ciel, l'assemblée s'est massée samedi autour de jeunes de la commune pour planter un arbre de la paix, a constaté l'AFP. Quatre autres doivent être prochainement plantés, un par dessinateur tué. "Il faut que ces gens sachent que si nous sommes indignés, nous sommes aussi déterminés à faire notre métier", a lancé le dessinateur Nalair (Alain Roche de son vrai nom), président de la FECO-France (Federation of Cartoonists Organization), ami de Cabu et Tignous. "La première chose que j'ai faite en apprenant la nouvelle c'est prendre un crayon. Les mots me manquaient, la tristesse était infinie, alors j'ai fait ce que nous savons faire, nous autres: un dessin", a ajouté Nalair. Le site de la section France de la FECO (www.feco-france.fr) affiche depuis jeudi des dizaines de dessins hommages à Charlie Hebdo, transmis spontanément par des dessinateurs de tous horizons. 10 janv. 2015 (AFP)