Exposition "Ils (Elles) ont la grosse tête"

Avoir la grosse tête …ça arrive ….. se faire faire une grosse tête aussi !

Gill Charles DickensUne exposition conçue par Jacky Houdre;
Le caricaturiste peut ajouter un petit corps pour déconstruire l’image de la personne. Le jeu sur la taille s’accompagne parfois d’une déformation du visage (portrait-charge).
Le procédé peut renvoyer à l’anormalité, au monstrueux, à l’idée de forte tête, de tête de turc. Il peut être l’apanage de celui ou celle qui tient tête ou qui prend la tête (dans les deux sens du terme !). On se paye sa tête.

Il n’y a pas toujours déformation du visage, nous avons alors un portrait avec un petit corps qui permet une utilisation différente de l’espace du dessin.
La grosse tête peut se combiner avec une animalisation ou une végétalisation du corps du personnage.


Au XIXème siècle le procédé grosse tête petit corps se répand dans la caricature avec la multiplication des Panthéons, Muséums, Galeries satiriques et les nombreuses revues biographiques.
De 1860 à 1900 beaucoup de dessinateurs en ont usé voire abusé. On trouve peu cette technique au XXème siècle (dans Le Rire ou L’assiette au Beurre par exemple). Il y a bien sûr des exceptions avec d’Hampol, Dorville ou Cabrol.

 Hadol / Thiers Mailly / Hyacinthe