Les expositions apéritives...

Hôtel de Région, Conseil Général de la Haute-Vienne, Aéroport de Limoges Bellegarde, Bistrot du Boucher, Buffet de la gare

 

Hôtel de Région, Limoges :
« En scène », caricatures de Michel Pichon du 28 août au 11 septembre

Né le 5 Août 1945 à Redon (Ille et Vilaine). Père écrivain et mère comédienne.Lycéejusqu'auBEPC.4 ans à l'Ecole des Arts Appliqués de Paris. 6 mois maquettiste à l'Echo de la Mode. Premier dessin publié en 1966, depuis vit de ses dessins.
A publié entre autres revues, dans "Hara-Kiri", "Lui", "Plexus", "Le miroir fantastique", "Le miroir du cyclisme", "Penthouse", "Play- Boy",...Actuellement dans "Fluide Glacial", "Le Psikopat", "Entreprises et Carrières", "Phosphore". 14 albums, dont les 2 derniers (en vente!), "A toi pour la vie" (Editions du Zébu), "Je reviens, je vais faire les courses (Scandéditions), "La vie exemplaire de Mme La Pute" (Ed. IPM) et "la vie des Pauvres" (Ed. IPM) sortie le 25 septembre. Quelques prix (rigolos): "Le Bonnet d'âne", à Saint-Malo; "La coucourde d'or", "Le Prix du graphisme" à Lussac (2 fois) et "Le Prix de l'imprimeur" à Louviers

Pichon

Conseil Général de la Haute-Vienne, Limoges :
Dessins de Placide :Du 29 août au 18 septembre

Placide

Eric Pierre Laplace est né en 1963 à Agen ( Lot et Garonne).
Elevé à la campagne dans le Sud-Ouest, en bordure de Garonne, au milieu des vergers de pêchers, Placide dessine dès son plus jeune age des trains. (Il est vrai qu'il habite alors à 5 mètres de la voie ferrée).
Il noircit des quantités incroyables de cartonettes (feuilles de carton couvrant le fonds des plateaux de pêches, poires raisins et autres fruits que produisent ses parents) de locomotives à vapeurs.
Il découvre un jour Pif Gadget et devient un " accro " de cette publication injustement absente des kiosques aujourd'hui. Puis il entre émerveillé dans l'univers de Tintin et d'Astérix (même si ça manquait un peu de locomotives). Enfin, c'est Gotlib, Franquin et Greg qui insufflent dans ses dessins les premières traces de cet humour décalé qu'il affectionne.
Bien que très jeune et pas très au fait de la chose politique, il regarde avec grand intérêt les dessins du Canard Enchaîné que lit son Père. Il adore particulièrement les grandes fresques historiques de Moisan sur la Une représentant notamment le Général De Gaulle en Louis XIV avec sa cour.
Puis vient le tournant de sa carrière. Marié et père de deux enfants, il quitte l'administration , s'installe à Paris et décide que c'est le dessin qui le fera vivre ( l'inconscient ).
Il découvre l'infographie puis Internet. Maquettiste dans une grande agence de publicité, il se frotte aux réalités du salariat avant de décider que ce n'est pas pour lui. En pleine explosion du Web, bien décidé à s'en foutre plein les pognes, il participe à la création d'une start-up. Mais il déchante et se juge définitivement inapte à vivre en société (qu'elle soit à responsabilité limitée ou pas).
Il travaille désormais en freelance pour la Pub (qui paie bien) mais dans un style aseptisé
très éloigné de l'art qu'il affectionne, le dessin de presse. Grand admirateur de Cabu, il œuvre au sein de l'équipe de gueules d'humour et assure le dessin politique du site de RadioFrance.
Retrouvez quelques uns de ses dessins d'actualité sur son site (www.leplacide.com)

Aéroport de Limoges Bellegarde :

Rousso prend l air
Rousso prend l’air du 8 septembre au 31 octobreRobert Rousso travaille pour la presse depuis 1969. Il a notamment illustré de façon humoristique les articles scientifiques du « Courrier de l’Environnement » de l’INRA.
On a pu voir aussi ses dessins, entre autres publications, dans Siné Hebdo, la Mèche, Charlie Hebdo, Kamikaze, Barricade, Siné Mensuel, et en Corse sous le pseudonyme de Pincu. Il est secrétaire et fondateur de la branche française de la FECO (Federation of Cartoonists Organizations ).

Bistrot du Boucher, Limoges :
Caricatures d’Olivier GANAN à partir du 15 septembre
Ganan

Buffet de la gare, Limoges :
Caricatures d’ENO du 15 septembre au 31 octobre

Eno

Comme tout le monde Eno a commencé à dessiner à l’âge de 3 ans, en maternelle... Mais lui ne s’est pas arrêté en grandissant. Depuis son enfance, Eno vit une vraie passion pour le dessin puis pour la caricature qu’il pratique sur toutes les personnes passant sous son regard aiguisé. C’est en toute logique qu’Eno entre ensuite à l’école supérieure des beaux arts de Troyes et devient dessinateur à part entière. Depuis plus de 12 ans, Eno parcoure les routes de France et d’autres pays pour croquer et caricaturer. Ainsi, Eno cumule la bagatelle de 2000 caricatures par an, réalisées en direct. Que ce soit sur des festivals, dans un stade de foot, pour des fêtes culturelles, des mariages, des soirées privées; des journées portes ouvertes, dans des restaurants, des bars, en discothèque, il s’adapte à chaque lieu pour partager son art. Aux caricatures se sont ajoutés les dessins (de presse, pour l’est éclair), pour la communication d’entreprise, la création de logo, publicité, etc