130 ans d'Almanach Vermot

Cette exposition s'inaugure le vendredi 15 janvier à 18h30 à l'Espace Loup en présence de MOFREY, TURIER et FARO

affichette vermot webHistoire et évolution de l’Almanach Vermot
Quand, le 1er janvier 1886, le public découvrait un nouvel almanach, il était loin dese douter (et son auteur également) que le nom de ce nouvel annuel allait bientôt être associé à celui de l’humour, du calembour et autres bonnes blagues; bref, à un art de vivre, à la VERMOT!

Et pourtant, ce M. Vermot, éditeur parisien, n’était pas spécialement connu pour ses ouvrages humoristiques, au contraire. Sa maison était plutôt spécialisée dans les ouvrages de vulgarisation (les « Manuels Vermot » d’art vétérinaire, du contribuable, graphologique, cartes routières, etc.) ou dans la publication de romans classiques ou contemporains ou d’œuvres littéraires qualifiées aujourd’hui deromans «à l’eau de rose».

Ce n’était pas le premier almanach qu’on trouvait surle marché, ni le premier réalisé par M. Vermot puisqu’il avait déjà co-signé l’Almanach Dupont (ça ne s’invente pas !), mais c’était le premier en «cavalier seul», et d’emblée, ce fut le succès.

 

A une époque où la radio et latélévision n’existaient pas encore (on sortait de la guerre de 1870 et de ses conséquences),l’Almanach Vermot apportait à ses lecteurs, en plus de ses bonnes histoires, une foule de renseignements pratiques, en cuisine, jardinage, bricolage, des anecdotes historiques, et, almanach oblige, une page par jour avec éphémérides, lever et coucher du soleil et de la lune, le saintdu jour, les fêtes, des proverbes de circonstance.

Dès les premières pages, on pouvait voir le nom et parfois le visage deceux qui gouvernaient alors; ces pages allaient, elles aussi, faire la renommée de l’Almanach Vermot en devenant le célèbre «Trombinoscope» de Mesdames et Messieurs les Députés et Sénateurs.

En fin d’almanach, la publicité commençait à naître, et un répertoire de «renseignements utiles» permettait au lecteur de trouver laou les «bonnes maisons» indispensables à ses travaux ou à ses loisirs.

Ce qui a tout de suite fait lesuccès de l’Almanach Vermot, c’est que, dès le départ, l’humour est associé sous forme de jeux de mots ou de « blagues» à tous ces renseignements pratiques.

Cette dérision se traduit d’abord par le texte et touche à tous les sujets, au début, les dessins n’étant pas « humoristiques», mais de simples (quoique remarquables) illustrations. Viendront ensuite les humoristes et les dessinateurshumoristes (ce sont leurs dessins qui sont humoristiques). A ce propos, l’Almanach Vermot a toujours été le tremplin pour les jeunes dessinateurs impatients de se lancer dans le monde de l’humour, et tous (ou pratiquement tous) y ont fait leurs premières armes.

Aujourd’hui encore, l’Almanach Vermot conserve cette tradition de donner aux nouveaux talents une première chance.
Claude TURIER