Grand Prix de l'Humour Vache

Le Grand Prix de l'Humour Vache a été remis à Jean-Michel Delambre.

37 ans que Saint-Just-le-Martel et son festival de dessin de presse et d'humour ne manque pas d'air. Si ici il est légion de ne surtout pas se prendre au sérieux, il est aussi coutume d'offrir, si ce n'est l'humour beaucoup, de l'amour quotidiennement. C'est avant tout une grosse, mais vraiment très grosse dose de dérision. La liberté de la presse est une entité qui doit rester invincible au delà de tous les vents contraires. Dans la presse nationale, d'aucuns s'amusent à s'exprimer sur la politique ou les faits de société, certains critiquent et d'autres persistent, Delambre est de ceux-ci. Dans le Canard Enchaîné Jean-Michel Delambre s'éclate. Il a quitté la côte d'Opale, il y a quelques jours pour être ré-adopté par la grande famille Martelloise, qu'il avait dû laissée bien involontairement depuis un certain prix de l'humour tendre. En effet, ce matin Gérard Vandenbroucke a demandé à ce garçon modeste, un tantinet timide, de grimper dans une nacelle pour aller rejoindre les trois vaches en résine sur le toit de l'espace Loup. Le prix de l'humour vache 2018 lui a été remis dans cet espace aérien sur le toit de l'humour. Si cette vache n'est plus de chair et d'os, elle ne manque pas d'air... Elle est même gonflée la bête ! Grimpée, elle aussi aux sommets, se dandinant allégrement au gré du vent, pour les photos. Deuxième consécration pour Delambre l'artiste ne faisant pas que des dessins pour enfants, il égratigne le monde politique de sa plume acerbe. Toute l'équipe, raisonnable sur le toit végétalisé est allée rejoindre le groupe des nez en l'air, pour aller prendre l' "apéro communal ", Place Wolinski, accompagnés de chansons, du Brésil ou d'ici, concrétisant aussi un hommage aux copains Wolinski, Tignous, Charb, Tignous et Honoré.

prix humour vache 2