Le Centre international

Bandeau pano Centre

SAINT-JUST-LE-MARTEL, seulement 2500 habitants…
Et  pourtant… Capitale incontestée de la caricature, du dessin de presse et d’humour … Le Centre International de la Caricature, du Dessin de Presse et d’Humour de Saint-Just-le-Martel…



Vue avion Centre 2011

 

Le bâtiment a été inauguré officiellement pour la 30ème édition du Salon International de la caricature, du Dessin de Presse et d'Humour (1er au 9 octobre 2011) .
Cet ensemble de béton, bois et verre abrite notamment deux salles d'exposition et un fonds documentaire.

Le salon de la caricature et du dessin de presse de Saint-Just-le-Martel est devenu de plus en plus important. On y croise depuis plus de 30 ans les plus fameux crayons, de toutes les nationalités. On y découvre l'actualité croquée sous tous ses angles, dans toutes ses nuances de gris, de pastel et de couleurs. Mais depuis plusieurs années, les organisateurs évoquent le même regret : que les milliers de dessins offerts par les plus grands ne disposent pas de l'écrin dû à leur rang.

Non seulement le principe d'un grand chapiteau de toile avec un décor et une scénographie à réinventer tous les ans semble de plus en plus pesant en terme logistique, mais ce type d'équipement est aussi de moins en moins adapté à l'accueil du public et à l'indiscutable prestige de la manifestation.

Le président et fondateur du salon, Gérard Vandenbroucke, maire de la commune de Saint-Just, travaillait depuis longtemps à un projet de structure permanente, « depuis si longtemps, d'ailleurs, que certains pensaient qu'il ne verrait jamais le jour ! », plaisante-t-il.
Sauf que cette fois, c'est fait : les premiers coups de tractopelle ont été donnés avant le Salon 2009, et même si les travaux sont interrompus pendant la durée du salon, le compte à rebours vient bel et bien de commencer.

Un peu à l'image du CNBDI (centre national de la bande dessinée et de l'image) d'Angoulême, le futur centre de la caricature et du dessin de presse de Saint-Just sera à la fois un musée, avec un fonds documentaire et artistique permanent et des expositions temporaires, et le lieu d'accueil du salon annuel. Il permettra également d'accueillir des spectacles, des conférences, des ateliers et des animations. Enfin, il sera doté d'une halle polyvalente qui sera utilisée pour les expositions pendant le salon et pour les activités sportives, tout au long de l'année, par les élèves des écoles de la commune.

De nombreux dessinateurs ont déjà fait don de leurs oeuvres, au fil des années et des salons un véritable trésor jusqu'ici inexploité et à la perspective d'un centre international, ils sont tout aussi nombreux à avoir promis de participer encore davantage à la constitution du fonds documentaire permanent.
Plus que jamais, en 2011, la commune de Saint-Just mais aussi, avec elle, le département de la Haute-Vienne et la région Limousin sont  la référence absolue, sur le plan national et international, en matière de caricature, de dessin de presse et de dessin d'humour.

Le bâtiment est un ensemble de 3.985 m2 dont 1.400m2 pour les expositions et près de 1.000 m2 pour la salle pluri-sports.

Deux bâtiments constituent ce Centre:

Le premier est une vaste structure profilée et élégante de béton, bois, pierre et verre, recouverte d'une toiture végétalisée sur laquelle paissent trois vaches multicolores.
Il abrite non seulement de très vastes salles d'exposition, une très belle salle de conférences et de spectacles (dotée de loges, d'une scène et de coulisses), un hall d'accueil, des ateliers, mais aussi des lieux de stockage des documents et archives, de conservation des œuvres, des bureaux et espaces de travail et de rangement, des locaux techniques ... Il comporte aussi un bar et un local traiteur pour les petites réceptions liées aux activités.
Les ateliers, entièrement équipés, pourront accueillir le Centre de Loisirs et les activités péri scolaires.
L'ensemble a été conçu dans un objectif de rationalisation du fonctionnement et d'insertion dans l'environnement: des murs modulaires et des gradins amovibles permettent de dimensionner les espaces intérieurs en fonction des besoins, le chauffage est programmable par zones séparées. L'isolation thermique et phonique ont été particulièrement travaillées.
Enfin, la gestion des eaux pluviales a été traitée par une toiture végétalisée ralentissant les écoulements et un système de fossés drainants.
Ce premier bâtiment, véritable « cœur » du Centre International de la caricature et du dessin de presse, accueillera bien sûr le Salon annuel mais aussi, tout au long de l'année, des expositions temporaires consacrées aux grands noms du dessin de presse, des conférences et colloques, des spectacles, de multiples autres autres activités.
Il permettra la réalisation d'expositions itinérantes, la constitution d'un fonds documentaire et artistique,la conservation de collections d'ouvrages et de dessins originaux dont beaucoup déjà ont été offerts au Centre par des dessinateurs eux-mêmes

Le second bâtiment, à dominante sportive, pourra cependant ponctuellement accueillir, grâce à un « sur-sol » amovible, des manifestations de tous ordres. Ainsi, si cette très vaste halle polyvalente offrira par exemple, au moment du Salon, des possibilités d'expositions supplémentaires, sa vocation première est bien de répondre aux besoins de pratiques sportives diversifiées.
Si la priorité est donnée aux jeunes scolaires, les associations pourront y pratiquer une large gamme des sports compatibles avec le revêtement de sol: gymnastique, judo, basket, volley ball, handball, tennis, badmington... la hauteur des équipements étant adaptables à l'âge des pratiquants.
Ce bâtiment est équipé d'un hall d'entrée, de vestiaires, bien sûr, de locaux pour les arbitres et les associations, d'une infirmerie, d'espaces de rangement...
D'un style très différent du premier, mais très complémentaire, il est entièrement bardé de bois. Là encore le souci de rationalisation a prévalu, notamment dans la gestion de l'éclairage et du chauffage.
Fin juillet, seuls restaient à réaliser quelques travaux de finition et l'aménagement des abords.

La réalisation de ce très « gros » projet, faut-il le rappeler, avait été prévu initialement en deux temps: la partie à dominante culturelle d'abord, puis un an ou deux plus tard, la partie à dominante sportive.
Les résultats de l'appel d'offres ayant été particulièrement satisfaisants pour la commune, la décision de tout mener de front avait alors été prise, permettant non seulement une substantielle économie mais aussi un gain d'au moins un an dans la réalisation de l'opération.
Les travaux, suivis de très près par l'architecte, M. Engel et son équipe, par M. Jacques Chaput, Adjoint en charge de l'exécution du dossier, n'ont généré quasiment aucun dépassement des prévisions financières, preuve à la fois d'un excellent travail préparatoire mené en collaboration avec M. Lemerre, de L'A.D.A.C. et d'un d'un remarquable suivi de chantier.

D'un coût global de 5 470 000€ TTC (travaux, maîtrise d'œuvre, équipements et mobilier), cet Ensemble a pu être réalisé grâce aux financements de la Commune, de l'Europe, de l'État, de la Région, du Département, de la Caisse d'Allocations Familiales de la Haute-Vienne.